Rassemblé·e·s pour une solidarité vraie

La solidarité ne se paie pas de mots ! Nous engagerons, dès le début du mandat, 15 mesures concrètes pour répondre à l’urgence sociale dans notre commune.

• Lancer un vaste plan de rénovation et de réhabilitation des logements dans le centre ancien.
• Poursuivre et multiplier les chantiers de réhabilitation des grands ensembles locatifs.
• Instaurer un permis de louer dans les zones d’habitat dégradé pour lutter contre l’habitat indigne.
• Un service logement dynamique et accessible et une commission d’attribution des logements sociaux ouverte aux citoyen·ne·s (avec dossiers anonymisés).
• Réaliser un état des lieux de l’urgence sociale avec les associations caritatives et solidaires (veille sociale).
Renforcer l’action du Centre Communal d’Action Sociale et multiplier les campagnes d’information et les permanences de proximité afin de permettre à tous l’accès aux droits.
• Assurer un accueil, un accompagnement et un hébergement d’urgence plus sûrs et plus dignes pour les plus démunis.
• Favoriser l’implantation de frigos solidaires.
• Développer les activités de l’épicerie sociale en l’associant à la création
d’un potager municipal.
• Lutter contre la fracture numérique.
• Favoriser le logement co-locatif des personnes âgées autonomes.
Lutter contre l’isolement des personnes âgées avec la mise en place d’un partenariat lycée-collèges-écoles-maisons de quartier et la constitution d’une équipe pour effectuer des visites de convivialité.
• Créer un lieu de ressources des droits des femmes ‘’maison violette’’ avec un budget alloué et un service public dédié.
• Mettre en place des hébergements d’urgence pour les femmes victimes de violence avec de véritables moyens.
• Œuvrer pour l’exemplarité dans les services municipaux sur la parité (dans les salaires, les emplois, les promotions).

ENSEMBLE, PLUS D’IDÉES, PLUS DE FORCES, PLUS D’EFFICACITÉ !

En 2016, grâce à la mobilisation des Aubagnais, l’Espace des Solidarités a échappé à la fermeture décidée par la municipalité. À Aubagne, l’expertise et l’engagement des associations et des citoyen·ne·s appellent une action publique à la hauteur de l’urgence dans tous les domaines : aide et veille sociales, action contre l’habitat indigne, contre l’isolement des personnes âgées… Nous l’impulserons en veillant, avec une attention particulière, au respect des droits des femmes. Un nouveau service municipal y sera spécialement dédié.

Marie-Laurence NOUARI, Retraitée de l’Éducation nationale