Rassemblé·e·s pour l’enfance et la jeunesse

La jeunesse d’Aubagne mérite des écoles, des équipements sportifs et culturels et des espaces de rencontre dignes d’une ville moderne.

• Lancer un programme de rénovation et d’embellissement de toutes les écoles publiques.
• Sécuriser l’aménagement des sorties d’écoles.
Développer l’activité du Service Information Jeunesse (PIJ) dans des locaux qui permettent un accueil dans des bonnes conditions.
• Développer des initiatives en faveur de l’orientation et de l’accès à l’emploi des jeunes : bourses aux stages, forums, aide à la rédaction de CV et à l’orientation… en partenariat avec la Mission Locale.
• Accès aux crèches, à l’école, aux loisirs pour tout enfant porteur de handicap.
• Développer l’accueil et les loisirs de toute la jeunesse (enfance
et adolescence) de notre ville, à travers les crèches, les haltes-garderies, les garderies, les centres de loisirs, les camps…
Accès pour tous les enfants à des activités culturelles et/ou sportives.
• Assurer un lien de qualité entre les services de la Ville (cantine périscolaire) et école.
• Développer le Dispositif de Réussite Éducative pour aider chaque enfant, repéré par les enseignants, à lutter contre l’échec scolaire.
• Recréer l’entraide scolaire et renforcer l’appui dispensé auprès des bénévoles.
• Mettre les parents au centre des dispositifs éducatifs en les accompagnant avec les associations spécialisées dans la parentalité.
• Assurer une place citoyenne à l’enfant et favoriser sa créativité et sa capacité à proposer.
• Mettre en place des classes numériques avec les enseignants volontaires.
• Proposer aux enfants davantage de classes patrimoines et de classes découvertes.
• Partager les bâtiments scolaires pour en faire de nouveaux lieux de vie éducatifs.
• Construire avec les enseignants des projets qui déclinent au sein de l’école la culture de paix, l’égalité des chances, etc.

ENSEMBLE, PLUS D’IDÉES, PLUS DE FORCES, PLUS D’EFFICACITÉ !

« Ville amie des enfants », ce ne doit pas être un simple label, mais un véritable engagement d’accompagnement et d’éducation de la petite enfance à l’âge adulte. Comme à Marseille, les écoles sont les grandes oubliées de la municipalité Gazay ! Tout comme l’action en faveur de la jeunesse dont la dérive du Point Information Jeunes est une dramatique illustration. Tout est à reprendre en ces domaines, d’abord avec nos jeunes concitoyen·ne·s, qui seront associé·e·s au mouvement général de la ville, en partenariat étroit avec les familles, les enseignants et les éducateurs bénévoles, notamment ceux de l’entraide scolaire à recréer.

Frédéric SERVES