RASSEMBLÉ·E·S
POUR AUBAGNE

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020

Depuis deux mois et demi, nous vivons une situation exceptionnelle, difficile pour tous et dramatique pour bon nombre de nos concitoyen·ne·s. À Aubagne, la gestion de la crise par Gérard Gazay est un concentré de ses 6 ans de mandat :

  • absence de démocratie : refus d’associer les membres du conseil municipal, de réunir l’ensemble des acteurs associatifs et institutionnel, posture de “capitaine de bateau” refusant de s’appuyer sur l’intelligence collective,
  • inaction ou mesurettes de pure communication : désinfection des rues dont on savait déjà l’inutilité et les ravages environnementaux ; commande de masques inutilisables ; gestion au coup par coup sans vision globale,
  • travail de proximité réduit à la verbalisation,
  • non prise en compte de l’urgence alimentaire avec la fermeture de la cuisine centrale,
  • maisons de quartier une nouvelle fois niées comme lieu de l’indispensable lien social,
  • récupération des actions des associations de solidarité et des autres institutions,
  • glorification de l’hôpital public dont il voulait pourtant fermer la réanimation au profit du privé,
  • mépris du service public communal et de ses agents : injonctions, pas de concertation ni de prise en compte des compétences, refus de verser une prime,
  • choix politiques au service des intérêts privés : poursuite de la bétonisation, masques achetés à une entreprise “proche”.

Cela nous donne une motivation supplémentaire pour mettre fin à cette politique municipale désastreuse. Et les résultats du premier tour montrent que c’est possible!

La fusion avec la liste Aubagne Toujours (Europe Écologie – Les Verts et citoyens) est le fruit d’un rapprochement des projets, des femmes et des hommes de chaque liste. Elle est une richesse et un moteur important de notre campagne du second tour. Les nombreux soutiens qui s’affichent montrent que la liste Rassemblé·e·s pour Aubagne est en capacité de gagner cette élection et de développer enfin des choix politiques innovants résolument tournés vers l’intérêt de tous les Aubagnais.

La crise sanitaire, sociale et économique qui n’est pas terminée impose de trouver des réponses à l’échelon local. Nos propositions qui dessinent des pistes concrètes pour protéger la population n’en sont que plus pertinentes :

  • l’appui sur des services publics performants, de proximité : l’hôpital bien sûr, la cuisine centrale reprise en gestion publique, mais aussi les services de nettoiement, de collecte des déchets, le CCAS, la Poste,
  • l’affirmation du rôle essentiel du monde associatif, notamment dans le champ de la solidarité, et le renforcement de ses moyens d’action,
  • le soutien à l’agriculture locale dont on a vu la nécessité quand les transports sont rendus difficiles ; l’alternative aux hypermarchés désertés par beaucoup en ce temps d’épidémie par le soutien aux commerces de proximité,
  • la création d’une service public communal de l’emploi ; la promotion des circuits courts et de l’économie sociale et solidaire,
  • l’indispensable démocratie vivante, associant citoyens, élus, militants associatifs et syndicaux, pour croiser les regards et les compétences,
  • le développement des circulations douces (piétons, vélos),
  • le soutien indéfectible à la culture, tant délaissée, et dont on a pourtant pu voir combien elle nous manquait pendant cette période difficile.

Pour que ces mesures soient mises en oeuvre dès le mois de juillet, il nous faut d’une part inventer des formes de campagne compatibles avec la situation sanitaire et d’autre part lutter contre une abstention qu’on peut imaginer comparable à celle du 1er tour.

Nous avons organisé le 27 mai une première réunion publique numérique ouvrant nos débats à toutes et tous. Nous ne pourrons pas aller à la rencontre de la population dans des porte à porte mais nous comptons bien organiser des points de rencontre dans les quartiers, plus nombreux et plus longs que d’habitude, afin de limiter le nombre de participants et d’assurer la sécurité et la sérénité de toutes et tous. Dans les rencontres et lors des distributions de documents, un protocole sanitaire sera mis en place (distances, visières ou masques, désinfection des mains…).

Nous avons un mois pour ouvrir le 28 juin un nouveau chapitre de l’Histoire d’Aubagne ! C’est notre engagement à toutes et tous qui le rendra possible. Consultez régulièrement notre site Internet (rubrique nos rendez-vous) et envoyez nous un email si vous avez un peu de temps pour participer.