Crise sanitaire

Nos propositions pour répondre à la crise sanitaire et sociale liée au Covid-19

Lancé il y un mois, l’appel citoyen pour une gestion collective de la crise et ses 130 signataires, n’ont pas été entendus par le maire d’Aubagne. Sa seule réponse a été une téléconférence purement formelle avec les représentant·e·s des élu·e·s d’opposition au Conseil municipal. Gérard Gazay a continué sa gestion solitaire de la crise. Rassemblé·e·s pour Aubagne a donc décidé de mettre sur la place publique des propositions et des revendications travaillées collectivement.

Des fenêtres ouvertes sur les autres

Cette crise rappelle surtout qu’une société étant une entité collective, elle ne fonctionne pas sans des constructions collectives. On appelle ça usuellement des services publics. Nous n’avons eu de cesse de répéter pendant la campagne municipale, aujourd’hui entre parenthèses, que rien ne serait possible sans l’investissement, la réflexion et l’adhésion des femmes et des hommes du service public communal. Demain, répondre aux demandes et aux exigences fortes des Aubagnais·e·s supposera de s’appuyer sur des services publics de qualité et dotés d’une forte réactivité. C’est là un des enseignements à tirer d’une crise sanitaire qui impose nécessairement de rebattre les cartes pour une société apaisée, citoyenne et solidaire.

Urgence pour les plus démunis

La situation sanitaire sans précédent que nous vivons est dure pour tout le monde, mais elle est insupportable pour les plus pauvres, en particulier les sans-abris, pour qui elle relève de la survie. Partout cette question émerge et les alertes se multiplient. Le confinement devrait durer une bonne partie du printemps. Qu’en est-est-il sur Aubagne ?

Revenir aux valeurs essentielles

Candidat sur la liste Rassemblé·e·s pour Aubagne aux côtés de Magali Giovannangeli, Ahmed Cheriet livre son sentiment sur la période difficile que nous traversons. Il espère que cette crise sanitaire mondiale nous permettra de réfléchir sur la place de l’humain et sur les valeurs essentielles.