Sylvia Barthélémy retire sa candidature

Sylvia Barthélémy retire sa candidature

La candidate centriste dont la liste « Pour Aubagne » a obtenu 11,76% des suffrages au premier tour des élections municipales a annoncé son retrait. Dans une déclaration rendue publique, la présidente du territoire règle ses comptes avec son ancien allié Gérard Gazay dont la gestion, dit-elle, a occasionné beaucoup de tensions.

Avec 11,76% des suffrages au premier tour, Sylvia Barthélémy avait la possibilité de maintenir sa liste au second tour. Mais voilà, la candidate centriste a fait un autre choix : celui de « ne pas servir de variable d’ajustement ». Dans une déclaration rendue publique, la présidente du territoire reconnaît que si le score obtenu au premier tour par sa liste permet un maintien pour le second tour, il a éloigné la possibilité d’une victoire. En outre, écrit-elle, il ne peut faire espérer une représentation équitable de toutes les sensibilités de sa liste au sein du Conseil municipal.

« Pour moi un maire doit être avant tout fédérateur, pas un agitateur »

L’ex-candidate qui « reste avec le profond regret de ne pas avoir pu faire avancer certains dossiers vitaux comme celui du Val’Tram en raison de l’hostilité incompréhensible du maire d’Aubagne » n’est pas particulièrement tendre avec son ancien allié qu’elle accuse d’être un « agitateur » et de ne pas avoir tenu ses promesses.

« Si Gérard Gazay a volontiers partagé la victoire, écrit-elle, il n’a jamais supporté de partager le pouvoir, n’a jamais accepté de soutenir des projets qui ne venaient pas de lui sauf quand il pouvait s’en approprier la paternité et il a entretenu avec moi des liens délibérément conflictuels, comme avec beaucoup d’autres d’ailleurs ».

Et de souhaiter « qu’Aubagne puisse avoir demain à ses côtés une équipe qui a réfléchi, une équipe municipale intelligente, capable de la soutenir, de l’écouter, de lui venir en aide et de la guider dans les temps difficiles qui s’annoncent ».

Ce n’est assurément pas à Gérard Gazay qu’elle pense en formulant ce vœu…