À Aubagne la solidarité s’organise aussi sur le réseau social

À Aubagne la solidarité s’organise aussi sur le réseau social

Infatigable militant, Ahmed Cheriet a créé sur facebook un groupe baptisé « Coronavirus solidarité Aubagne » dont l’objectif est de construire une chaîne de solidarité entre toutes et tous pour participer au combat collectif contre l’épidémie. Sur le pied de guerre, le groupe a déjà à son actif plusieurs initiatives qui démontrent la capacité des citoyens à s’organiser en période crise pour venir en aide à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Il est une chose que révèle cette crise sanitaire, c’est la capacité de chacun.e d’entre nous, dans la difficulté et la gravité d’une situation inédite, à s’armer de courage et de volonté pour organiser autour de nous la solidarité. Une solidarité vitale qui remédie souvent aux carences des pouvoirs publics et qui s’exprime en direction des plus fragiles, des personnes âgées et des familles en situation précaire, des voisins, des personnels hospitaliers et des salariés en première ligne contre l’épidémie.

Les Aubagnais.e.s ne sont pas en reste et font preuve de beaucoup d’ingéniosité dans ce combat collectif. Ainsi notre ami Ahmed Cheriet at-il eu l’idée de créer sur le réseau social un groupe baptisé « Coronavirus solidarité Aubagne » dont l’objectif est d’essayer d’apporter de l’aide à toutes les personnes dans le besoin. « Le partage et l’entraide sont des formes d’engagement que tout le monde peut développer chacun à son niveau, avec sa capacité et ses compétences » explique Ahmed Cheriet sur la page de ce groupe qui en quelques jours a été rejoint par plus de 200 Aubagnais.e.s.

Et c’est dans une ambiance courtoise et chaleureuse que se déroulent les échanges entre les membres du groupe qui alimentent régulièrement la page d’informations locales pratiques, de propositions d’entraide et de soutien pendant le confinement.

Porte-paroles des Gilets Jaunes de Pont-de-l’Étoile et candidat sur la liste « Rassemblé·e·s pour Aubagne, Ahmed Cheriet est un infatigable militant comme le fait remarquer le journal La Provence qui s’est faite l’écho de son initiative. Dans les colonnes du quotidien régional, cet éducateur spécialisé explique que les membres du groupe ont commencé par confectionner des masques pour les distribuer aux soignants de l’hôpital, dans des pharmacies, aux caissières, dans des boulangeries… quand d’autres imprimaient des attestations de déplacement dérogatoire pour les mettre à disposition dans les commerces, à destination de celles et ceux qui ne possèdent pas d’imprimante.

Sur le réseau social, le groupe recense toutes les initiatives prises ici et là, comme celle de ces couturières d’Auriol qui se sont proposées pour faire des blouses. Récemment, Ahmed Cheriet a eu l’idée d’organiser une exposition de dessins d’enfants dans le centre-ville d’Aubagne pour remercier toutes les personnes mobilisées sur le front de la lutte contre le coronavirus. Le projet est en cours…

Selon lui « être solidaire et partager par ces moments est une nécessité et marquera notre manière de participer à la solidarité citoyenne dans notre ville ». Sur la page, il avertit les membres du groupe : « Soyez aimable et courtois, créer un environnement chaleureux », avant d’ajouter, « c’est de notre responsabilité à tous ».