10 raisons d’être rassemblé·e·s pour Aubagne

Dans les 180 premiers jours, 10 mesures d’urgence pour remettre AUBAGNE debout !

1 / Moratoire sur les projets d’urbanisme : arrêt des projets Berlioux et Camp-Major, lancement d’une procédure de modification du PLU afin de stopper les conséquences spéculatives et anti-environnementales.

2 / Mise en place d’une Cellule locale de relance sociale et économique : après la catastrophe sanitaire, la crise économique est là. Il convient de mobiliser toutes les forces dans leur diversité pour offrir des nouvelles perspectives.

3 / Réorienter le budget de la ville (par une décision budgétaire modificative après examen de la réalité des chiffres), pour plus de proximité et de solidarité.

4 / Engager un plan d’urgence d’entretien et de réhabilitation des équipements scolaires et sportifs et de la voirie prenant en compte la place des piétons et du vélo.

5 / Organiser la fin de la délégation de service public de la restauration scolaire, et préparer les nouvelles conditions de sa gestion publique.

6 / Redonner sa force au Service Public communal, avec la mise en place d’objectifs partagés avec les agents et les organisations syndicales, incluant la réorganisation des services et la mobilisation de nouveaux moyens.

7 / Aubagne ville propre : accroitre l’effort pour le nettoiement de l’espace public, action pour la dératisation et coordination réelle avec les services de la Métropole pour une collecte efficace des déchets.

8 / Lancement d’un concours (appel à projet) concernant l’Espace Bras d’Or en y incluant la réhabilitation de la piscine.

9 / Une sécurité de proximité : mise en place d’équipes de 4 policiers municipaux par quartier et renforcement des équipes de prévention. Relance de la mobilisation pour que l’Etat prenne enfin la décision de construire un nouveau commissariat (avenue de Verdun).

10 / Réunir rapidement les Conseils de Quartier et les transformer en véritables conseils citoyens pour une nouvelle dynamique, pour redonner rapidement des espaces de dialogue, de co-construction et définir ensemble les priorités.

Rassemblé·e·s pour combattre la crise à Aubagne

Notre pays est frappé de plein fouet par une crise inédite qui fait éclater au grand jour les liens entre mondialisation effrénée, dislocation du service public hospitalier et de la politique de santé publique, montée des inégalités. Les conséquences vont être un tsunami économique et social que chacun perçoit déjà. Aubagne ne sera pas, hélas, à l’écart. La Ville ne peut rester passive. Car nous avons vu aussi qu’une des clés de la bataille a été et sera la capacité locale à impulser des actions fortes et rapides. Il faut des réponses locales d’urgence. Nous voulons décréter une mobilisation générale contre la crise.

Rassemblé·e·s pour la citoyenneté

De nouvelles pratiques municipales sont à inventer pour permettre aux Aubagnais·e·s d’être partie prenante des décisions qui les concernent.

Rassemblé·e·s pour mieux se nourrir

Deux objectifs prioritaires : remettre en cause la privatisation de la restauration scolaire et développer l’agriculture locale.

Rassemblé·e·s pour économiser l’énergie

Aubagne doit devenir ville modèle dans la réduction des gaspillages énergétiques, enjeu majeur de la participation des collectivités locales à l’action contre le dérèglement climatique.

Rassemblé·e·s pour mieux respirer

Aubagne étouffe ! Il est urgent de privilégier la qualité de vie de tous sur la densification urbaine et le saccage de nos espaces naturels.

Rassemblé·e·s pour des espaces propres et accueillants

Le manque d’entretien des terrains de jeu et des équipements sportifs ajoute à la saleté générale de la ville. Il pénalise les Aubagnais et ternit l’image d’Aubagne.

Rassemblé·e·s pour une solidarité vraie

La solidarité ne se paie pas de mots ! Nous engagerons, dès le début du mandat, 15 mesures concrètes pour répondre à l’urgence sociale dans notre commune.

Rassemblé·e·s pour l’emploi local

Aubagne doit faire clairement le choix de l’investissement public, facteur premier de développement des entreprises et de l’emploi.

Rassemblé·e·s pour l’enfance et la jeunesse

La jeunesse d’Aubagne mérite des écoles, des
équipements sportifs et culturels et des espaces de rencontre dignes d’une ville moderne.

Rassemblé·e·s pour un nouveau souffle culturel

La MJC-L’Escale fermée, le Festival d’Art Singulier censuré, le Petit Monde de Marcel Pagnol rasé, les Arts de la Rue abandonnés, la médiathèque privée de ressources comme les associations… Aubagne doit secourir d’urgence sa culture sinistrée !

Rassemblé·e·s pour une nouvelle vie du centre ville

Le cœur d’Aubagne ne bat jamais aussi fort que lorsque le piéton l’investit. Cela exige une volonté municipale et des mesures concertées.